Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 21:01
Un contributeur de l'intérieur, étudiant en linguistique,   qui se présente comme saturé par wikipedia au sujet de laquelle il exprime son scepticisme appuyé, m'envoie son avis sur wikipedia  :



Bonjour Alithia,

Cela fait déjà quelque temps que je parcours le blog, ce qui m'a ouvert les yeux sur l'impossibilité technique (contribution chaotique de millions d'anonymes dont quelques milliers de permanents) qu'une telle encyclopédie puisse être viable. 





Suivi du témoignage d'un autre wikipédien qui a choisi de manière éloquente le  pseudonyme de Giordano Bruno et qui en a vraiment "ras-le-bol" . Il écrit ceci sur sa page personnelle  :


Mesdemoiselles, mesdames et messieurs,


Je suis au regret de vous présenter ma démission de Wikipedia. Je cesse toute collaboration avec cette encyclopédie.


Je mets en garde sur la nécessité de vigilance sur la déferlante irrationnaliste proche de l'anarchisme épistémologique et de la philosophie postmoderniste. L'argument du principe de neutralité des opinions est contre-rationnel, car la neutralité d'opinion est un moyen pernicieux de remplacer les faits. Sur le plan scientifique, Wiki prête à caution parce que souvent les sujets ne sont pas traités par des spécialistes. La démarche sceptique et critique est malheureusement souvent écartée, au profit de considérations personnelles selon l'inspiration de chacun. Wiki est une communauté qui considère que ses articles doivent être consensuels, et pas forcément vrais. La neutralité wikipédienne ne fait pas bon ménage avec la rigueur scientifique, ni même avec un minimum de rationalité. Si l'on vient à mélanger la recherche de connaissances scientifiques avec une vérité pseudo-scientifique ou irrationnelle, vous obtenez quelque chose qui n'a de valeur que celle de l'opinion consensuelle labellisée "wiki". Je vous laisse deviner la crédibilité de ce label auprès des gens doués de sens critique. Cette théorie de la collaboration relativiste, que je nomme conformisme postmoderniste, est totalement opposée à l'esprit de la collaboration scientifique, où chacun s'efforce d'apporter sa pierre dans un même but rationnel à travers des faits.


J'ai décidé de me retirer définitivement de ces conflits de partialité inutiles et vains qui alimentent les discussions. Les opinions ne prévalent pas aux faits, c'est du moins la définition épistémologique de la science. Les consensus entretenus par des non-spécialistes, notamment les jeunes informaticiens qui maîtrisent très bien l'outil informatique mais dont les connaissances sont inadaptées aux sujets scientifiques, ne peuvent pas constituer un critère d'objectivité satisfaisant sur les sujets qu'ils connaissent mal.


Il existe moults articles qui manquent de pertinence objective sur leur scientificité et qui sont toutefois tolérés... C'est selon les goûts des lecteurs ou des développeurs, semble t-il. C'est cela qui m'exaspère et qui motive mon départ. Les articles scientifiques ne doivent être développés que par les spécialistes de ces domaines. Dans Wiki, toute tentative d'analyse critique par un tiers est souvent redéfinie en "essai personnel". Je pense qu'un Wiki épaulé par l'analyse critique deviendrait plus crédible.


D'aucuns considèrent que Wiki n'est pas un blog et je partage ici leur opinion. Toutefois je souligne qu'un blog soutient généralement des opinions, pas des faits objectifs. Je rappelle que c'est la nécessité des faits qui fait la science, appuyés par le critère de réfutabilité. Mon seul tort est de ne pas être neutre, parce que je prends le parti pris de l'esprit critique, mais mon mérite est de rechercher l'authenticité de l'information. Être véritablement neutre, c'est être objectif. Si l'écriture d'essais scientifiques semble peu tolérée dans Wiki, cela n'explique pas pourquoi certains livres discutables (comme la numérologie), oeuvres de considérations personnelles et sujette à de nombreuses interprétations, soient cependant tolérées. La démarche scientifique est neutre dans la mesure où ce sont les faits qui arbitrent les résultats. La rationalité n'institue pas des opinions arbitraires propres au dogmatisme, aux croyances et à la subjectivité. Si on pousse plus loin, la neutralité parfaite c'est l'agnosticisme général, qui ne prend aucun parti pris, où l'on s'abstient d'affirmer quoique ce soit, pour conclure en l'absence de connaissances véritables. Être neutre suppose une définition de la neutralité, et poser une définition de la neutralité ce n'est pas neutre, c'est un point de vue parmi d'autres points de vue possibles qui déterminent ce que peut être la neutralité. La neutralité basée sur le relativisme consensuel arrange ceux qui écartent toute analyse critique, mais cette neutralité est leur seul point de vue. Le conformisme postmoderniste risque malheureusement d'altérer la crédibilité d'une encyclopédie qui aurait pu devenir intéressante. Si Wiki était vraiment consensuelle et démocratique, plusieurs définitions de neutralités coexisteraient, dont la neutralité objective telle que définie par la méthode scientifique. Si l'on créait plusieurs encyclopédies Wiki ayant chacune leur propre définition de la neutralité, elles seraient différentes entre elles. Laquelle serait la plus pertinente, la plus sûr en soi ? Au cours du siècle des Lumières, le travail des encyclopédistes était essentiellement fait d'analyses critiques et philosophiques. Le XXIe siècle offre à l'ère d'Internet, semble t-il, des objectifs différents.


Pour la rédaction d'un article ou d'un livre au contenu scientifique, Wiki s'inspire de sources diverses, et en général celles qui proviennent du web. Ces sources n'en font cependant pas un critère d'objectivité. Quantité d'information n'est pas qualité d'information. Certains articles semblent vouloir flatter les croyances personnelles ou exciter la rêverie, avec un chapitre adapté à chaque lecteur qui croit tout ce qu'il lit. Mais ce serait céder à l'imaginaire, au subjectif et à la facilité. Est-ce le but d'une encyclopédie ?


En résumé, Wiki néglige en profondeur le rôle essentiel de l'objectivité et de l'esprit critique, en remplaçant ces notions par un relativisme ostentatoire des opinions propre à la société postmoderniste. Je ne cautionne pas cela.


Je n'écrirai ni ne lirai donc plus le moindre texte controversé dans Wiki. J'estime que les lecteurs seront eux-mêmes aptes au discernement critique. En clair, les scientifiques ne lisent pas Wiki et lui préfèrent de loin les publications scientifiques à comité de lecture, comme les magazines Nature et Science. Pour être clair, je respecte et j'admire l'immense travail des wikipédiens dans son ensemble, notamment dans le domaine des arts. Le seul point de désaccord étant la définition wikipédienne de la neutralité, laquelle motive mon départ, parce que ce critère de neutralité ne peut pas s'appliquer aux sujets scientifiques ainsi que les sujets plus éloignés de la science qui concernent autant la rationalité. J'insiste sur la prudence à suivre en matière de vulgarisation scientifique dans Wiki, c'est sous la responsabilité de tous les rédacteurs.


Il ne faut pas permettre aux opinions de surpasser les faits. Aucun lecteur ne doit faire l'erreur d'être perméable aux opinions. L'objectif des contributeurs et des administrateurs est d'améliorer ce projet qui devient malheureusement un vecteur de désinformation, d'intimidation et de provocation. Il suffit par exemple de jeter un œil dans les articles traitant de politique pour voir les polémiques entre rédacteurs. En regard de ces excès, l'encyclopédie perd son intérêt. C'est regrettable d'en arriver là.


Je viens d'apprendre que l'encyclopédie Larousse s'inspire de Wikipédia pour faire rédiger ses articles par des bénévoles. On court à la catastrophe. Je vais retourner à la lecture de mes anciens dictionnaires, version papier, c'est plus sûr...
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 18:32
Wikipedia produit des articles médiocres voire nuls, qui reflètent le niveau de compétence de ses participants : habiles en informatique qu'ils connaissent bien, tandis que pour le reste de la culture le niveau est inversement proportionnel. Les qualités requises pour écrire une encyclopédie font manifestement défaut aux rédacteurs wikipédiens.

Je me répète direz-vous ?


Pas du tout, cette fois c'est la haute direction de wikipedia qui le dit, soit
Sue Gardner sa représentante, membre éminent du conseil d'administration de l'association Wikimedia dont dépend la dite publication.  Wikipedia manque de gens intelligents et suffisament qualifiés en dehors de l'informatique.


  La représentante de wikimedia reconnaît  ce fait constamment relevé qu'elle  officialise, : wikipedia est composée de gens intéressés par les techniques nouvelles, les "tech-centric", mais elle manque d'intellectuels, de gens intelligents  ayant suffisament de connaissances  :

«Wikipedia attire des auteurs qui ont un niveau de connaissance technique allant de modéré à élevé, mais cela exclut beaucoup de gens intelligents et ayant des connaissances, mais qui sont moins tournés vers la technologie», explique la directrice exécutive de Wikimedia, Sue Gardner.


«L'une de nos priorités consiste à attirer ces gens-là et à les convaincre d'écrire ou de corriger  l'encyclopédie.»

Donc  en simplifiant l'usage de son  logiciel, wikipedia recruterait enfin des intellectuels  dont elle rêve depuis toujours et qui lui manquent tant. Vieux rêve  irréalisable. Elle ne peut   s'avouer qu'elle les fait fuir,  son fonctionnement étant aux antipodes d'un travail collectif
.  Censures,  attaques des personnes sur fond d'ignorance, rapports de force et mauvaise foi sont ses principaux charmes qui font les délices de la vie wikipédienne au quotidien.


Wikipedia et ses règles absurdes, ayant accouché d'articles affligeants, qui ont donné  le pouvoir à des incompétents notoires parmi lesquels des propagandistes font la loi, ne donneraient pas les raisons suffisantes pour expliquer la désertion des intellectuels de meilleure volonté  ?

Il est naïf de croire qu'une simplification d'un logiciel déjà d'usage facile, serait  susceptible de convaincre des rédacteurs qualifiés de se jeter dans la mêlée.

On peut toujours rêver !

Cette conception tout à fait techniciste du problème de la qualité des articles de wikipedia est hilarante, mais ô combine révélatrice !

En tout cas, maintenant que la haute direction wikipédienne a déclaré que wikipedia est composée par des gens qui ne connaissent que l'informatique, les media s'autoriseront peut-être à mettre en doute la qualité encyclopédique de ses articles  ?

source

Alithia
Partager cet article
Repost0
5 octobre 2007 5 05 /10 /octobre /2007 16:41

Il va falloir que je crée une catégorie  : mes critiques adressées à wikipedia sont confirmées par les wikipediens eux-mêmes .



volcan-12.jpg

Ou de la compétence, qui décidemment se révèle nécessaire ,


Après s'être aperçu que la promotion de l'ignorance par wk faisait fuir les rarissimes rédacteurs compétents, qui sont généralement les profs et les universitaires, la complainte s'exprime.

Sur le Bistro du 4 octobre  nous trouvons successivement les confirmations de ce que :

1- Wk n'a pas les rédacteurs compétents qu'il lui faudrait. Elle n'a même pas d'étudiants parmi ses rédacteurs :


« Avant de pleurer les vrais, les grands spécialistes, je pleurerai les étudiants : combien de milliers d'étudiants en psychologie rien qu'en France : on en a un sur le projet:Psychologie !. Vous m'expliquez ça au lieu de vous lamenter et pour commencer par le commencement ! » dit l''un .(Poppy)


A quoi j'ajoute : et que dire du projet philosophie qui ne comprend que des non-philosophes. Les rares philosophes passés par là, ont déserté wk. voir ceci , liste des participants :

        Cherry, étudiant en quatrième année de philo

  • Weensie , étudiant en MPSI , -maths-physique-chimie- grand amateur de philosophie (notamment la métaphysique et l'épistémologie)

  • Manouche, un goût pour ce travail de la matière et du sens des mots, une grande attention au texte

  • Markadet : étudiant en licence de philosophie [personnellement j'en doute et je ne suis pas la seule -Alithia]

  • nicostella: prof de maths ; amateur-étudiant en philosophie

  • Tryphon Tournesol, grand intérêt pour la pseudo-philosophie, les sophismes et Jacques Derrida. [en revanche qu'il soit amateur de pseudo-philosophie, et de sophistique, je n'en doute pas -Alithia]

  • mind : belle esprit --Mind

  • Prosope, Médiateur, oeuvre notamment sur la médiation, étudie les techniques associées à la philosophie, touche à tout dans l'idée, etc...


= bref, pas un seul philosophe. Faut-il s'étonner du résultat ?

Le projet histoire. Très peu de participants là aussi : les gens ne jugent même pas utile de dire qui ils sont et leur supposé degré d'études.

Le projet maths comprend des étudiants pour l'essentiel et encore ... beaucoup d'amateurs qui ne sont même pas étudiants ; mais beaucoup plus de participants que dans tous les autres domaines -sauf techniques.

Le projet sciences comprend quelques étudiants et amateurs éclairés.  

 

Et puis encore, il existe tant de domaines qui n'ont même pas de « projet » ni de supposée équipe, que je vous épargnerais la liste des manques.


Mais chacun peut vérifier et voir l'état lamentable de la composition des rédactions par thème sauf en technologies.


Wikipedia est bel et bien une publication faite par des techniciens pour l'essentiel, et qui pillent à tout va les travaux des autres sur le net.

Reprenons les appréciations des wikpediens :


1- Wk n'a pas les rédacteurs compétents qu'il lui faudrait. Elle n'a même pas d'étudiants parmi ses rédacteurs, comme vu + haut.


2- Alors que ça n'est pas des étudiants qu'il faudrait, -leur niveau est insuffisant- mais des profs ou des "pros" : 

«  Si tu veux mon avis, des étudiants, on en a trop (je mets éventuellement à part les doctorants en fin de thèse). Comme les ingénieurs et les informaticiens. Tous persuadés d'être super forts, tous demi-savants. Ce dont WP a besoin, c'est de vrais pros".dit l'autre (EL)

3- D'autant que :
«  Si un étudiant avait le niveau d'un prof, ça se saurait (et je ne suis pas prof, loin de là) reprend le premier qui confirme (Poppy)

4-La nécessité de rédacteurs compétents est devenue tellement criante ; qu'il se dit qu' on ne croit plus à l'accumulation des incompétences pour produire par agrégation, de la compétence   (quelle surprise, vraiment, comme c'est étrange ! ):


« Le travail en collaboration qui consiste à passer son temps à répondre aux lieux communs assénés avec toute l'assurance du monde par des incultes n'a jamais rien donné, pas plus sur WP qu'ailleurs. De mon côté, j'ai cessé dans une large mesure de contribuer dans main (? main ? c'est de l'anglais ?) et je développe désormais mes articles dans mon espace utilisateur, où je pourrai accepter l'aide de ceux que je juge compétent. Et j'appelerai tous mes collègues intéressés par WP à faire de même. Ras le bol de se mettre la tête dans le sac, et de continuer à croire que de la multitude désorganisée sortira des merveilles. » (EL)


5- Fin de toutes les règles wikipediennes donc .


Car, autrement dit, fin des articles en collaboration. Le dit rédacteur qui paraît être un physicien ne veut plus contribuer à wikipedia avec les autres. Et si jamais il rédigeait encore, il dit se réserver le droit de rédiger ses articles tout seul et de décider tout seul de qui a droit d'y ajouter sa patte ou un coup de plume. Où est passée l'idée wikipedienne ?


6- Et avoir fait des études ou pas, ça fait la différence , finalement :


« Mais à ton avis, tu crois que je suis là pour quoi? Parce que c'est super cool, que le web 2.0 tu vois, c'est trop super génial de pouvoir partager la connaissance qu'on a tous et que même on a pas besoin d'avoir des diplômes pour ça et que ça c'est la vrai top démocratisation du savoir, et pis qu'maintenant les experts on s'en fout? Ben non mon gars, je suis là parce que j'ai vu des horreurs ici, et que j'ai entendu des étudiants répéter ces horreurs. » (EL)

 

= Témoignage d'épuisement d'un rédacteur qui ne contribue plus et ne va pas tarder à fuir cette antre, qui se révèle aujourd'hui être un repère de contradictions insolubles.


7- de la nécessité de compétences multiples, ce qui se dit « encyclopédiques" De plus, si le Monsieur semble avoir des compétences en physique (il a rédigé l'article Big Bang pour partie, qui est un bon article) sa page personnelle sur la quelle il a initié un article « histoire des sciences » laisse quelques doutes sur ses compétences en histoire des sciences et épistémologie.


Moi, j'ai l'impression, tout de même, que wk ne recrute vraiment pas les meilleurs, loin de là, car lorsqu'on constate une compétence chez un rédacteur, cela ne va pas au-delà d'une seule spécialité , faute de formation autre que spécialisée . Par exemple une compétence en science, dans une discipline et une seule, mais qui n'est pas doublée d'une formation plus étendue et plus vaste et pourtant nécessaire.  C'est à dire en histoire des sciences et épistémologie avec un minimum de connaissances qui seraient requises en philosophie générale , de même qu'en littérature et histoire, et quelques sciences dites humaines également. Tout de même il semble qu'une solide culture est nécessaire pour pouvoir écrire des articles corrects et assez intelligents pour être lisibles et pour juger des articles que l'on n'a pas écrits. Ces manques chez les wikipediens, même les plus compétents d'entre eux, signalent en creux des rédacteurs qui semblent être tout à fait contraires de ce que requiert la rédaction d'une encyclopédie. Une fois encore, que l'on compare aux Encyclopédistes, les vrais, soit une association de savants, philosophes, écrivains et artistes, les plus grands de l'époque (certains d'entre eux étant tout cela à la fois, par exemple Diderot l'initiateur, ce qui n'est pas tout à fait un hasard évidemment )


Ils étaient en correspondance suivie : échanges entre les plus grands esprits de l'époque, travaillaient souvent aux mêmes questions et très logiquement ont commencé à se réunir et former autour d'un projet très précis qui avait été au préalable pensé, ce qu' on dirait aujourd'hui un comité éditorial qui était également un comité scientifique,. Ils ont  arrêté un projet sur lequel ils étaient d'accord, ont précisé un programme et un plan pour son contenu, et se sont mis au travail, sans aller faire de radio trottoir pour recueillir et retransmettre l'opinion de l'homme de la rue.

Ce qui, là encore, ne tient pas du hasard.


Merci Diderot de nous avoir donné un modèle. Merci à wikipedia de ne pas croire ni laisser croire qu'elle est la première au monde et pourrait travailler sans  référence aucune à quelque modèle et quelque tradition que ce soit. Ce qui est pourtant un de ceux parmi  ses présupposés les plus stupides, sous prétexte d'internet qui dispenserait de toute règle et de se référer à ce que nous ont légués ceux qui nous ont précédés.


C'est de cette illusion que mourra wikipedia, me semble-t-il.


Alithia

Partager cet article
Repost0